Pour rappel, c’est un projet entre plusieurs partenaires, la Coopérative Livingstones , l’AISQ, la FéBUL et l’UL QUARTIER NORD (ULQN). Selon une définition du ministère français des solidarités et de la santé, « l’habitat intergénérationnel désigne un ensemble de logements conçu pour accueillir différentes générations : étudiants, familles, personnes âgées. Les différentes générations ne partagent pas le même toit mais vivent dans un même ensemble résidentiel. Ce sont en général des bailleurs sociaux en partenariat avec des associations ou des investisseurs privés qui initient ce type de projets ».

Etant donné le contexte particulier de ces derniers mois, il nous a semblé pertinent de revenir sur ce qui s’est passé juste avant le confinement, et ce à l’aune des nouvelles perspectives post-covid.

En 2019, nous avons constitué un « comité de pilotage » entre partenaires et le bureau d’architecte afin de définir au mieux une configuration des lieux qui tienne compte des enjeux intergénérationnels et des intérêts financiers du propriétaire. Pour nous familiariser avec ce type d’habitation, le comité de pilotage est allé visiter une nouvelle habitation intergénérationnelle dans le quartier Anneessens au centre-ville (« Casa Viva » ) et le même jour, nous sommes allés visiter l’actuelle habitation chaussée de Ninove afin de mieux nous représenter les futurs travaux de rénovation.

En ce qui concerne la constitution d’un groupe de personnes suscitant un intérêt pour ce type d’habitation, entre octobre et décembre 2019, nous avons participé à trois AG de l’Union des Locataires du Quartier Nord. Nous avons expliqué en quelques mots les raisons de notre présence, tout en présentant quelques principes d’un habitat groupé. L’idée était de sensibiliser l’assemblée à ce qu’est un habitat groupé et intergénérationnel au travers d’une présentation écrite, en montrant des exemples d’habitation à l’étranger (via la projection d’un documentaire sur des habitations au Danemark et au Pays-Bas) et enfin en proposant un témoignage d’une administratrice de l’ULQN qui vit dans une habitation intergénérationnelle à Laeken. Lors de ces rencontres, nous avons donc pris le temps de définir le concept et nous avons expliqué en quoi vivre dans ce type de logements diffère de la vie dans un logement « classique ».

Voici un exemple de contenu expliqué lors de cette AG :

  • Définition : « L’habitat groupé est un lieu de vie où habitent plusieurs entités (familles ou personnes) et où l’on retrouve des espaces privatifs et des espaces collectifs autogérés » ( M. Lietaert)
  • Il est en lien avec le contexte d’hyper individualisation de la société occidentale
  • Différentes dimensions caractérisent l’habitat groupé : spatiales (local communautaire), sociales, volontaristes, idéologiques, autogestionnaire, évolutives.

Nous avons également présenté un peu plus dans le détail le projet de la chaussée de Ninove. S’en est suivie une séance de questions réponses avec les membres, ce qui fut l’occasion pour nous d’évaluer si l’information avait été correctement comprise. Enfin, nous nous sommes rendus à une dernière assemblée au mois de février 2020, où à la suite d’une brève séance de questions réponses, nous avons insisté auprès des membres de l’ULQN qu’il était impératif pour ceux et celles intéressé.e.s par le projet d’être en ordre d’inscription.

Suite à cela, l’idée était d’organiser une première réunion en mars avec les candidat.e.s pleinement intéressé.e.s par le projet, mais la crise pandémique est passée par là et nous avons dû annuler cette rencontre. Nous pensions réorganiser cette réunion le 21 novembre 2020. Cette deuxième tentative a, elle aussi été avortée en raison du contexte sanitaire.

En septembre, nous avons revu le planning, le chantier de rénovation de l’habitation devrait être lancé pour le mois de mai 2021 pour se terminer vers la fin juin 2022.

Nous vous tiendrons bien sûr au courant des avancées, desquelles seront pleines et effectives !

Matthieu Tihon
Matthieu TihonChargé de mission
Rémy Renson
Rémy RensonChargé de mission